Je me présente

Je suis né le 1er décembre 1939. Mes parents vivaient alors chez mes grands parents paternels dans une usine de la banlieue industrielle de Tunis. C’était un coin nauséabond, appelé "Djebel Djelloud", parfumé par les odeurs du "lac" de Tunis, de l’usine de traitement des phosphates et les déchets de vinasse de la coopérative viticole, le tout arrosé par les poussières de la cimenterie, située à une centaine de mètres

 

 

vue de Djebel-Djelloud et Dubosville (cliquez sur l’image si vous avez installé Google Earth)

A l’école il y avait peu de "vrais" français. Maltais, siciliens, sardes, tunisiens constituaient la grande majorité des classes de cette banlieue.

La probabilité que j’avais alors de faire des études et d’intégrer à l’Ecole Centrale était quasiment nulle. C’est pourtant ce qui s’est passé. La vie au sein de l’usine dont mon grand père était le contremaître a développé chez moi la curiosité pour les machines multiples qui composaient celle-ci.(Chaudières pour produire de la vapeur, machine à vapeur, dynamos pour produire du courant, etc.) J’ai fait mon "stage ouvrier" bien avant l’époque où c’est devenu à la mode, comme une sorte de snobisme pour des gens qui s’empresseront de fuir ce milieu.

J’ai d’abord eu l’envie de faire de la recherche et j’ai commencé avec la Physique nucléaire et la Recherche Opérationnelle. Marié et avec deux enfants j’ai ensuite recherché une certaine sécurité et je suis entré à Air France où j’ai fait toute ma carrière, terminant assez proche du sommet comme Directeur du Fret( Il est vrai pendant peu de temps car j’ai été rattrapé par l’un des plans de "dégraissage" des effectifs encore très à la mode à cette époque à Air France).

Je vis maintenant en Picardie, dans une belle maison de campagne, à Dommiers,très proche de mon fils et de mes petits enfants. Ma fille habite un peu plus loin, en Saône et Loire, et a 4 enfants.