Le serment oublié

C’est la première nouvelle que j’ai écrite. Elle l’a été sous le coup d’une forte émotion. En faisant des recherches sur le nom de la première fille dont j’ai été amoureux, le moteur de recherches m’a indiqué qu’elle (ou une homonyme), chercheuse au CNRS, avait été assassinée au Liban lors de la guerre des années 80. Pour une raison qui m’échappe je me suis senti "responsable" de cette mort. Peut-être parce que je croyais lui avoir transmis mon gout pour la fouille des ruines romaines et donc de la vocation qui devait l’amener à sa perte? Un peu tordu comme raisonnement non ? Toujours est-il que j’ai accouché de cette nouvelle où il est question d’un "serment oublié", purement imaginaire, au milieu des ruines romaines que j’ai effectivement fouillées avec Michèle.

Pour lire "le serment oublié"

Pour le télécharger en "pdf"